Gestion de la pensée

La Gestion de la pensée est presque un art de vivre :

l’art de sortir des pensées négatives, répétitives, de ruminer si ce qui a été, aurait pu être, d’anticiper dans l’anxiété, d’être un coup dans le passé, un autre dans le futur … etc … pour créer dans ma pensée la vie que je veux. L’art de changer ma perception sur le passé, sur le futur, de revenir dans le présent, de vivre ce que je vis aujourd’hui. Et l’art de me créer un avenir qui me correspond mieux.

J’ai coutume de dire « La pensée est créatrice, alors je m’applique à bien penser ». Car quand je pense de façon positive, je me mets dans un courant d’énergie plus porteur et bénéfique. Pour moi, et pour les autres.

Gestion de la pensée

 

 

Gestion de la pensée : changer son mode de pensée

Et si vous cessiez de ruminer sur ce qui ne va pas, sur ce qui vous ennuie ? De penser à ce que vous voudriez, mais qui n’est pas possible. De faire semblant de croire que ça peut marcher, quand au fond de vous c’est l’opposé ?

Si vous dirigiez vos pensées vers vos objectifs, vers ce que vous voulez. Décidiez que vous le pouvez, que vous le voulez, que vous  le méritez. Et que vous allez tout faire pour l’obtenir. Que c’est possible !

Et vous le favoriserez en vous visualisant vous dans vos réussites. En vous baignant dans ces images. En vous imprégnant des bonnes sensations qu’elles génèrent en vous. Cela les rendra encore plus réelles.

Je sais, certains vous répondront « Je ne veux pas me faire d’illusions, de peur d’être déçu« . A cela je réponds qu’à force d’attendre le pire, c’est souvent ce que l’on reçoit. Et que si ceux-ci reçoivent le meilleur, croyez-moi, c’est parce qu’au fond d’eux, ils y croient !

Gestion de la pensée : dompter ses pensées

Gestion de la pensée

Si vous vous réveillez un matin anxieux à l’idée de la journée qui s’annonce, il y a fort à parier qu’elle sera difficile. Mais si vous prenez conscience de vos pensées, et décidez de les changer pour quelque chose de plus positif, sans doute votre journée sera-t-elle meilleure.

Une simple pensée peut générer des émotions très différentes. Si je laisse mes pensées aller d’elles-mêmes, sans aucun contrôle, je m’expose à ressentir des émotions que peut-être je veux éviter.

Donc, choisir ses pensées, c’est décider des émotions que nous voulons ressentir.

Le chemin, avant tout, c’est de décider que vous ne voulez plus être esclave de vos pensées. Ensuite, il y a de nombreuses techniques pour vous aider à être conscient de vos pensées et à les diriger là où vous voulez qu’elles aillent.