Libération

Pour pouvoir exprimer pleinement qui vous êtes, vous avez besoin de procéder à la Libération de votre plein potentiel. A la Libération de vos émotions. Et à la  Libération du passé.

Voici un texte que j’ai écrit sur ce thème.

ME LIBERER de ce qui m’empêche d’être moi-même

Je sais que tu n’es pas pleinement satisfaite de tes comportements, actions et gestes. Regarde ce que tu as fait de bien et pardonne-toi pour le reste.

Ton parcours est riche d’émotions diverses, et je te vois chercher à les maîtriser. Mais pourquoi ce contrôle ? A quoi te sert-il ? Qu’est-ce qui ferait que tu ne te sentirais pas légitime dans l‘expression des émotions en toi ? Ce sont des émotions autant sincères qu’authentiques. Alors, pourquoi les masquer ? Pourquoi les comprimer ?

Tu sais que les émotions que l’on empêche d’exprimer à l’extérieur de soi causent des dégâts à l’intérieur.

J’aimerais que tu te sentes légitime à exprimer tes ressentis, en parlant de toi, sans avoir peur de blesser ou de choquer les autres. Lorsque tu restes dans ton authenticité, personne ne peut se sentir blessé ou heurté.

Libération

Qu’est-ce que tu t’autorises au juste ?

La neutralité ? Apparente, bien sûr, car tu es tout sauf neutre au plus profond de toi !

Quelle est ta liberté d’être ? Ta liberté d’expression ? En quoi est-ce si mal d’exprimer tes émotions ? De quoi as-tu donc peur ? Quels risques refuses-tu de courir ?

Qu’est-ce qui t’empêche ? Car à croire que tu es enfermée dans des situations, n’es-tu pas plutôt enfermée dans tes émotions ?

Ne ressens-tu pas en toi ce besoin de solitude car il te permettrait de parvenir à cette neutralité émotionnelle que tu sembles rechercher ?

Y a-t-il donc danger à côtoyer les autres ? Danger de ressentir des émotions que tu sais bien qu’un jour tu ne vas plus pouvoir contenir ?

Laisses-tu vraiment les autres s’approcher de toi ou prends-tu la fuite quand ça devient trop proche, trop risqué, quand l’autre risque d’approcher de trop près ta Vérité Intérieure ?

Ne sais-tu donc pas encore comment c’est beau à l’intérieur de toi ? Ne sais-tu pas encore combien il y a d’Amour en toi dont les autres bénéficient déjà ?

LIBERATION

Il est temps pour toi de te libérer définitivement de l’emprise, de la douleur, de la souffrance et des humiliations subies dans ton enfance.

Tu es grande, tu es libre, tu es autonome.

Libère-toi maintenant et tu verras comme tes relations aux autres deviendront plus profondes encore, plus belles, plus sincères. Et comment cela correspond si bien à qui tu es à l’intérieur de toi.

Si tu laissais quelques autres aller au-delà de ce que tu veux bien leur laisser paraître ? Tu atteindras quelque chose que tu ne connais pas encore, enfermée comme tu l’es dans ta prison de contrôle et de maîtrise.

Fais confiance, lâche prise, laisse-toi guider, et le chemin n’en sera que plus beau, parsemé de jolies rencontres, de partages merveilleux, et de purs moments authentiques et sincères.

Libération

Tu es à la porte d’une nouvelle vie qui te tend les bras. Une vie qui est prête à t’accueillir dans toute ta beauté intérieure, dans tous tes potentiels inexploités qui rêvent de se dévoiler à toi et au monde.

Oui, tu n’es pas parfaite. Oui, parfois tu n’as pas le comportement idéal, les mots les plus corrects. Et alors ? Tu expérimentes, tu te trompes, et puis tu recommences. C’est la beauté de la vie : t’autoriser à faire des erreurs qu’ensuite tu peux rectifier.

Sors de ta tête pour écouter la voix de ton cœur. Accueille tes émotions comme naturelles et légitimes. Autorise-toi à les exprimer de la meilleure façon qu’il te soit possible. Quitte la contrainte de cette répression. 

Pose les bornes et les limites qui sont correctes pour toi, de façon à te permettre de te sentir respectée.

Tu as beaucoup combattu dans ta vie.

Tu as pensé beaucoup te battre contre les autres. Mais au fond de toi, tu sais que c’est d’abord contre toi-même que tu t’es battue. A force de ne pas aimer qui tu es, tout en le revendiquant haut et fort, tu t’es un peu perdue en route.

Il est temps maintenant de te retrouver dans ta complétude de femme mûre, expérimentée, sage. Et pleine d’amour pour elle-même comme pour les autres.

Essaie, tu verras, finalement, c’est facile !

Libération

Les Rituels : Lettre pour être en Paix

Depuis la nuit des temps, les Rituels rythment la vie. Les civilisations anciennes avaient chacune leur propres rituels, bien que certains puissent nous sembler « barbares » aujourd’hui.

Chez les Incas, une célébration, l’Inti Raymi, avait lieu chaque 24 Juin à Cruzo en l‘honneur du Dieu-Soleil. C’est un rituel qui marquait le solstice d’hiver.

Chez les Aztèques, de nombreux rituels avaient lieu, entre autres – comme dans la religion chrétienne – les rituels de naissance, de mariage et funéraires.

Chez les amérindiens, je peux citer plus particulièrement la Roue de Médecine, les rituels du Feu, ou le nettoyage des ambiances avec la Sauge.

Chaque peuple, chaque ethnie, chaque religion a ses propres rituels.

Les rituels

L’important dans un rituel est qu’il marque la fin et/ou le commencement de quelque chose de nouveau.

Dans notre vie actuelle, nous manquons souvent de rituels, et pourtant je les crois importants, voir indispensable pour nous permettre de « passer à autre chose ».

 

Il y a des rituels que nous pouvons pratiquer en groupe, selon nos groupes d’appartenances et nos croyances.

 

L’objet de cet article est de vous proposer d’autres types de rituels, qui peuvent dans votre quotidien et dans des moments spécifiques de votre vie, vous permettre de marquer des étapes.

Les rituels

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir un rituel simple et efficace : la Lettre pour être en paix.

 

Il s’agit ici de vous libérer des paroles que vous ne direz jamais à une personne, soit parce qu’elle n’est plus là pour les entendre, soit parce que vous ne vous y autorisez pas, soit parce que, pour une raison ou une autre, ce n’est pas possible.

Parfois, – souvent – on ne dit pas ce que l’on ressent au fond de nous parce qu’on est trop blessé, ou pour ne pas blesser, ou pour éviter un conflit, par exemple.

Cette Lettre pour être en paix est un excellent rituel pour vous permettre de mettre fin à ce qui, intérieurement, d’une façon ou d’une autre, vous mine.

 

L’exercice :

  • Prenez un moment où vous êtes sûr d’être au calme pour un grand moment
  • Favorisez un environnement calme, mettez un fond de musique si cela vous convient, des bougies ou lumières douces … Bref, tout ce qui vous permettra de vous sentir bien et à l’aise
  • Prenez des feuilles ou un bloc et un stylo (oui, ça marche aussi si vous écrivez sur votre ordi !)
  • Commencez à écrire à la personne avec laquelle il y a quelque chose en suspend – la personne peut être décédée, cela fonctionne parfaitement bien aussi
    • Commencez par « Salut », « Cher … » ou peu importe … Juste commencez comme on commence une lettre
  • Et laissez faire : laissez le stylo glisser au fil de ce qui vous vient, sans chercher à comprendre ce que vous écrivez, à corriger une faute, à faire de belles tournures de phrases. Laissez vos pensées, ressentis et émotions s’exprimer en toute liberté et aussi longtemps que nécessaire. Aucun verrou, aucune contrainte, juste de la sincérité, de l’honnêteté et beaucoup de liberté. Vous pouvez tout dire, car personne d’autre que vous ne lira jamais cette lettre
    • Plus vous prendrez le temps, plus vous irez au fond des choses, plus le travail sera profond et apaisant
  • Ecrivez jusqu’au moment où il n’y aura plus rien à écrire que « salut », « bises », « adieu » ou qu’importe la façon dont votre lettre se terminera.
  • Prenez alors un instant pour respirer profondément et sentir les effets bénéfiques de l’exercice : plus de légèreté, une émotion différente, des images transformées, une petite voix qui s’est tue …
  • Si vous ressentez le besoin de relire ce que vous avez écrit, faites-le. Si au cours de la lecture, vous voulez ajoutez quelque chose, faites-le aussi.
  • Puis – en toute sécurité, dans l’évier par exemple – brûlez la lettre (attention, pour ceux qui ont écrit leur lettre sur ordi, il est besoin de l’imprimer pour la brûler : la mettre simplement à la poubelle ne fonctionne pas …)

Les rituels

Il ne vous restera plus qu’à observer dans les prochains jours comment vous vous sentez apaisé(e) à la suite de cet exercice.

S’il y a plusieurs personnes auxquelles vous avez des choses à dire, faites-le de préférence séparément et à au moins une semaine d’intervalle.

 

Exemple réel :

Une de mes clientes se trouvait enfermée dans une dualité : d’un côté elle avait grande confiance en elle et en ses capacités, d’un autre côté elle était convaincue qu’elle ne réussirait jamais à réaliser ses projets. En discutant avec elle, nous avons découvert qu’elle avait en elle ce que j’appelle un saboteur. En l’occurrence, pour elle, la voix de sa grand-mère qui lui répétait « tu n’es pas assez intelligente – tu n’y arriveras pas – ce n’est pas pour toi » … Ce qui venait en permanence couper ses élans.

Après qu’elle ai pu prendre conscience de cette petite voix de saboteur, et ce bien que sa grand-mère soit décédée depuis plus de 20 ans ! je lui ai proposé l’exercice de la Lettre pour être en paix.

Elle a consacré une soirée à l’écriture de sa lettre, et elle m’a dit que c’était incroyable car au fur et à mesure qu’elle écrivait, des vieux souvenirs d’enfance, qu’elle avait oubliés, sont remontés. Des moments anciens dans lesquels sa grand-mère avait été dure avec elle, ou humiliante, et qui étaient restés dans son inconscient comme autant de cicatrises non guéries.

Elle a terminé sa lettre par quelque chose du style : « Et s’il y existe un espace dans lequel on se trouver après la mort, alors il y a une personne que je ne veux plus jamais croiser, c’est toi ! »

Bien sûr, cette voix de saboteur a disparu après cet exercice et nous avons pu avancer ensemble sur le développement d’une nouvelle confiance en elle.

 

Je vous invite – si vous le souhaitez et en ressentez le besoin – à faire l’exercice de la Lettre de la paix, et, pourquoi pas, par partager votre expérience !

Et si vous avez des questions, vous pouvez m’écrire via la page Contact.

 

A bientôt,

Claire