De l’ombre à la lumière

Comment passer De l’ombre à la lumière, aller mieux, se prendre en main, en charge …

Karin se lamente inlassablement depuis des années de la « malédiction familiale» qui bloque sa vie amoureuse.

Mélodie s’enlise dans les étapes du deuil depuis sa rupture avec Patrick.

Amélie recherche désespéramment l’amour durable auprès de tous les beaux mecs qu’elle croise.

Clément déprime depuis son licenciement et ne sent plus bon à rien.

Camille est tellement convaincue qu’elle ne sait pas se vendre qu’elle a cessé d’essayer.

Ludovic se complet dans une névrose qui le cloitre chez lui.

De l'ombre à la lumière

Je suis trop spontanée, ça me porte préjudice.

Je suis engluée dans l’histoire de ma famille, je suis maudit.

Je suis incapable de me remettre de cette rupture, la douleur est terrible.

Je ne peux pas vivre seule, je me sens abandonnée.

Je ne sais pas … Je ne peux pas … Je n’y arrive pas … Je suis incapable … Je suis fragile … Je suis nul … mon cas est désespéré …

 

Des exemples comme ceux-ci, je pourrais en citer des dizaines. Pourquoi ? Parce que nous sommes tous habitués à montrer du doigt nos défauts – et ceux des autres. C’est tellement ancré dans notre culture, de voir tout ce qui ne va pas, tout ce qui est à changer, corriger, redresser. Mais aussi ce qui est à « guérir », « réparer », « soigner ».

Je ne connais pas beaucoup de personnes à la vie linéaire, simple, toujours fluide, facile, joyeuse, comblée.

Je ne connais pas beaucoup de personnes à l’enfance de rêve, magique, au déroulé sans ombre.

De l'ombre à la lumière

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, ce qui nous permet d’aller nous chercher dans nos ressources enfouies, de nous découvrir dans des capacités que nous nous ignorons, de nous challenger pour nous dépasser.

 

Dans les modèles du coaching, de la PNL, des Thérapies Brèves, nous nous concentrons sur les solutions, nous partons de l’ici et maintenant pour nous diriger vers comment atteindre l’objectif que nous nous fixons.

Mon modèle de Psychothérapie Intégrative est clairement et définitivement orienté vers les solutions.

 

Mais, l’ombre et la lumière, c’est quoi ?

L’ombre, c’est tout ce qui ne va pas, tout ce que vous n’arrivez pas à faire, tous ces problèmes qui vous empêchent d’avancer, ce passé dans lequel vous êtes englué, ces défauts dont vous ne parvenez pas à vous débarrasser, ces répétitions d’échecs qui finissent par devenir croyance d’impossibilité ou d’incapacité. Rester concentré sur votre ombre, c’est la nourrir un peu plus à chaque instant, lui donner beaucoup de place. Parfois même, toute la place.

La lumière, c’est tout ce qui va bien dans votre vie aujourd’hui, même des tout petits riens. C’est votre potentiel, vos qualités, vos ressources, vos réussites. Mettre le zoom sur votre lumière, c’est vous ouvrir vers la possibilité de lui donner plus de luminosité, plus de brillance, plus de présence dans votre vie. Et donc plus de joies, plus de réussites, plus de bonheurs. Car plus vous augmentez la lumière, plus l’ombre s’amenuise.

 

Mais comment se déprogrammer pour passer De l’ombre à la lumière ?

 

De l'ombre à la lumière

Comment s’autoriser à se valoriser, à mettre en avant ses qualités, à exploiter ses réussites ? Sans passer pour une personne qui se vante et est orgueilleuse, nombriliste ou anormalement sure d’elle.

 

C’est d’abord et toujours une question de choix : il s’agit de décider vers quoi je veux tendre.

Sortir du malaise pour oser imaginer que cela puisse aller mieux, que certaines choses puissent changer, que vous puissiez amener en vous le changement qui vous permettra d’améliorer votre vie, de lui donner la direction que vous souhaitez. Vais-je être acteur de ma vie ou me laisser (mal) mener par la vie ? Qu’est-ce que JE VEUX ? Souvent, il est utile de commencer par liste ce que l’on ne veut plus pour ensuite avoir une meilleure vision de ce que l’on veut. C’est un excellent point de départ !

 

Puis c’est une question de gestion de pensée : vais-je laisser mes pensées induire mon état intérieur, ou vais-je gérer mes pensées pour être dans l’état intérieur que je décide ? Si je me lève un matin en râlant dans ma tête, vais-je subir cela toute la journée, et à coup sûr passer une mauvaise journée ? Ou vais-je prendre conscience de ce qui se passe en moi et décider que je veux passer une bonne journée ? Décider de modifier mes pensées pour me permettre un meilleur état intérieur ?

 

Enfin, c’est une question de persévérance : je continue tant que je n’ai pas atteint l’objectif que je me suis fixé. Souvent, les personnes abandonnent en cours de route : leurs projets, leurs désirs, leur travail, leur rêve … en fait, à chaque fois que vous abandonnez quelque chose qui vous tenait à cœur, c’est une par de vous-même que vous abandonnez. Avez-vous consciemment envie de vous abandonner ? Sans doute que non. Pourtant, c’est ce qui se passe à chaque fois que vous renoncez. Persévérer est une des clés fondamentales de la réussite.

 

 

Prenez un instant pour penser à quelque chose que vous aimez en vous. Cela peut être ce que vous voulez : une qualité, une compétence … Puis cherchez 3 façons de l’améliorer.

Lorsque vous avez ces 3 axes, choisissez en 1 et décidez de le mettre en pratique pendant un mois.

 

Rendez-vous tout bientôt !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.